Développement d’applications mobiles métiers

Trois options principales s’offrent au développeur mobile : natif, hybride ou simple site mobile. Nous analysons ici les 3 options et leur potentiel, ainsi que l’outil utilisé par , l’EDI basé cloud AppBuilder (ex-Icenium), de Telerik.

Etat des lieux

Ce n’est un secret pour personne, les appareils mobiles sont en train de détrôner les appareils traditionnels, PC fixe ou laptop. Si les applications grand public se taillent bien sûr la part du lion dans ce marché, les applications métiers, dédiées aux entreprises, aux collectivités, aux sociétés etc. ne sont pas encore ni bien représentées, ni bien développées.

A l’instar du web du début des années 2000, les standards sont encore flous, les technologies très hétérogènes, et les compétences pas toujours présentes. Comme ce fut le cas durant cette période pour les sites Internet, un certain nombre de générateurs d’applications mobiles sont apparus ces derniers temps sur le marché. Ce sont des outils très standardisés et relativement “faciles” à prendre en main, qui font tout “tout seul”. Il n’est pas rare de voir certaines petites sociétés, certains clubs, faire “développer” une application mobile par le “neveu du président qui s’y connait”. Bien que pratiques, ces outils sont très limités et ne remplacent en aucun cas une solution professionnelle. Ils se contentent en général d’aider le “développeur” à générer des listes issues, par exemple, de flux RSS, et proposent un layout déjà tout fait, légèrement modifiable.

Qu’en est-il donc des possibilités de développement professionnelles et complètes? Sans entrer dans le détail des outils et des variantes possibles, nous allons nous pencher sur les 2 grands axes du développement et sur une solution alternative.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.